Bakhdida

Courir dans la plaine de Ninive, parcourir des milliers d’années

 

Après une course entre Bakhdida et Karamless, une grande fête a réuni le 9 mai 2019 plus de 600 personnes, chrétiens chaldéens, autour de Run in Spirit. Une rencontre sous le signe de l’espoir et de la paix.

Le 9 mai 2019 à Bakhdida (Qarakosh)
les jeunes se pressent
derrière la banderole « Run in Spirit »

Sur la ligne de départ

Entre Bakhdida et Karamless,
au milieu du blé en herbe de
la plaine de Ninive

Les coureurs en direction
de l’église et mausolée
de Mart Barbara
à Karamless

Lyon – Mossoul

A Bakhdida (Qaraqosh), plusieurs milliers de familles sont revenues après une période d’exil qui aura duré un peu plus de deux ans. Certaines églises accueillent à nouveau des fidèles, les magasins ont rouvert, la vie reprend peu à peu dans les villages chrétiens de la plaine de Ninive.

A 5km de là, Karamless, un des plus anciens village de la plaine de Ninive. Les archéologues s’accordent sur 7000 ans d’occupation continue. A l’entrée du village, le Tel de Mart Barbara renferme les traces d’un temple et d’un palais assyrien (3ième millénaire avant JC).
Il abrite sur son flanc, depuis plus de 1500 ans, l’église et le mausolée de Mart Barbara (Sainte Barbe).

Après les années de guerre et d’exil, l’enseignement de St Irénée est plus que jamais un appel à la paix : une rencontre, un rassemblement sous le signe du partage et de la convivialité, pour vivre ensemble une expérience dans la Cité, pour se mettre en mouvement, et retrouver l’unité de notre être dans ses trois dimensions : corps, âme et esprit.
“… car la chair modelée, à elle seule, n’est pas l’homme parfait: elle n’est que le corps de l’homme, donc une partie de l’homme. L’âme, à elle seule, n’est pas davantage l’homme: elle n’est que l’âme de l’homme, donc une partie de l’homme. L’Esprit non plus n’est pas l’homme: on lui donne le nom d’Esprit, non celui d’homme. C’est l’union et le mélange de toutes ces choses qui constitue l’homme parfait.” Saint Irénée, deuxième évêque de Lyon, IIe siècle.

LE PARCOURS

Un groupe de huit coureurs lyonnais a fait le déplacement pour parcourir avec la population les cinq kilomètres de bitume qui séparent les villes chrétiennes de Qaraqosh et Karamless. Un moment de joie partagée entre Irakiens et Français. Une respiration symbolique du retour à la normale pour la communauté chrétienne, si précieuse après ces temps troublés par l’Etat islamique.

à venir

La prochaine édition de Run in Spirit aura lieu à Lyon le 21 mars 2020. Mais le concept est appelé à être décliné dans d’autres villes et sur d’autres continents. Peut-être nous rejoindrez-vous dans un futur proche à Rome, Panama City, Munich, Anaphora en Égypte ou encore aux Iles Samoa ?